Presque 1 mois

250939503-small.jpg

Depuis presque  un mois, mon régime alimentaire a radicalement évolué. En effet, j'ai pris la décision de ne plus manger de viande sans pour autant retirer de mon alimentation les produits d'origine animale tel le lait et les œufs. L'arrêt de la viande n'est pas pour moi un changement spectaculaire puisque je n'en était pas très friand mais je n'étais pas non plus un grand consommateur de végétaux. Depuis quelques semaines me voilà donc surtout confronté à un choix végétal varié et insoupçonné qui remplace et compense les protéines animales que j'ingurgitais sans grand plaisir depuis toujours. Vous vous direz sans doute ( ou pas ) pourquoi un tel changement? Je pense que plusieurs éléments y ont participé. Depuis toujours je suis persuadé que je suis capable de me passer de viande, la seule difficulté pour moi était de me passer de certains produits tels les hamburgers que j'adore, le foie gras,ou encore la charcuterie. Mais mon respect profond de la nature et les animaux ( humain compris ), les différents reportages sur l'agriculture moderne et les différentes vaches folles et grippes aviaires ont joués en faveur de mon choix, et surtout la lecture d'un livre en particulier a scellé ma décision. Pour tous ceux qui souhaitent ouvrir les yeux sur la condition animale et sur leur mode d'alimentation, je conseille fortement la lecture de l'excellent essai "NOSTEAK" du journaliste Aymeric Caron.

Pour ceux qui se poseraient également la question, j'ai pris la décision de ne plus cuisiner de produits vivants, autrement dit je ne cuisine ni viande ni poissons, cependant je reconnais me permettre les produits marins lors de repas de fête ou au restaurant afin de ne pas rendre trop compliqué mes commandes  car avouons le, les restaurateurs classiques français ne proposent pas de plats végétariens à leurs cartes. Je fais peut-être erreur mais il me semble moins critiquable de consommer de temps à autre des produits issu de pêche en milieu naturel que des animaux de batterie à qui on ôte tout le respect dû à un être vivant.

Pour le moment je ne ressens pas de difficulté majeure à suivre ce nouveau régime si ce n'est un transit quelque peu déréglé qui entraine, cela va de soi, une petite perte de poids. Mais je n'en suis qu'aux premières semaines et il semble que nombreux sont les végétariens qui craquent au bout de quelques mois... Nous verrons.

A l'heure actuelle je ne peux que me réjouir de ma décision lorsque je regarde les journaux télévisés et que je découvre jour après jour les scandales concernant la viande. Je me dis que pour le moment je suis tranquille, mais je n'oublie pas cependant une autre information qui pourrait me toucher directement, certains fruits venant d'Inde contaminés par des pesticides interdits en Europe... Les problèmes alimentaires ne sont pas nouveaux mais nous sommes peut-être dans une ère d'interrogation où nous allons découvrir que la mondialisation est notre pire ennemi.

Ouvrez l’œil.

végétarisme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site