végétarisme

Et maintenant on mange quoi?

pates-nouilles.jpg

Nouvelle occurrence dans les journaux à propos d'un problème de santé publique lié à notre alimentation.

Si vous suivez les infos, vous n'aurez sans doute pas raté le problème des pesticides présents dans les produits céréaliers.

L'association Générations Futures a mené une étude sur ces produits de consommation courante: les biscuits BN blé complet fourrés à la fraise, biscuits Petit déjeuner Belvita, céréales complètes Chocapic, céréales complètes Spécial K 3, pain complet Carrefour, Pain de mie Harris, pâtes Spaghetti Panzani, viennoiseries Croissants Pasquier, viennoiserie Doowap brioches pépites de chocolat.

75% d'entre-eux contiennent des résidus de pesticide, et 100% de ceux-ci contiennent des substances suspectées de contenir des perturbateurs endocriniens (PE) qui sont des substances qui interfèrent avec le fonctionnement des organes sécrétant des hormones,  pouvant provoquer des défaillances sur l'organisme.

Bon, ça c'était pour le côté technique de la chose. Qu'est ce que ça donne si on reprend point par point?

Déjà on se méfiait de la viande depuis pas mal d'années, surtout avec les évènements récents. Puis les plats préparés se sont mêlés à la partie jetant le doute sur la composition de ce qu'on dévorait. Il y a peu, j'ai abordé le sujet des fruits et légumes importés qui subissent des traitements non approuvés par l'Union Européenne. Et aujourd'hui les produits à base de blé sont dans le collimateur. En gros on ne peut plus rien manger... Mais là encore, on s'en doutait déjà et d'autres études viendront dans les semaines à venir compléter celle que nous pouvons trouver sur le net. Ajoutons à cela le soja OGM américain dont je parlerai plus longuement dans un autre billet, toutes les couches de notre alimentation sont touchées.

En ce qui me concerne, j'ai fais le choix de ne plus manger de viande par respect de la vie animale, si mon choix était purement basé sur les risques sur ma santé je pense que je reviendrai immédiatement sur ma décision car aujourd'hui personne n'est épargné et tant que la Société ne modifiera pas profondément sa vision de l'agroalimentaire, je pense que nous irons de mauvaises surprises en mauvaises surprises.

Tous les jours, je guette sur les sites d'informations, sur les réseaux sociaux, dans les journaux, une source d'inspiration mais vous aussi vous pouvez participer. Par le biais de la messagerie faites moi parvenir les sujets que vous voudriez voir traiter et je ferai les recherches nécessaires, alors...

Ouvrez l'œil!

Adieu FastFood?

ronaldmcdonald.jpg

Depuis que j'ai modifié mon régime alimentaire, il va de soi que je mange beaucoup, beaucoup, beaucoup plus sainement.

En effet, être végétarien implique une surveillance bien plus accrue des apports quotidiens, surtout si comme moi, vous avez tendance à peser aussi lourd qu'un coton-tige effiloché. Donc ces dernières semaines, avec le nombre d'aliments nouveaux ( pour moi ) à tester, et de recettes inédites ou tirées de livres végétariens j'ai, sans m'en rendre compte, laissé tomber les fast-food chez qui je laissait une fois par semaine une partie de mon salaire.

Hier cependant, alors qu'une subite envie de malbouffe est venue m’assaillir, j'ai par curiosité ouvert la page internet de la célèbre enseigne de restauration rapide au grand M jaune. Je voulais voir quels types de plats je pouvais y dénicher tout en respectant mes nouveaux choix. Quelle ne fut pas ma surprise, alors que je ne pensais trouver que quelques fades salades et un filet O'fish qui ne m'a jamais attiré, de découvrir une nouvelle recette de grand Wrap au poisson ( je rappel que je me permets les produits de la mer de façon exceptionnelle lorsque je mange hors de chez moi ) ainsi qu'une variante du filet O'fish. McDo se mettrait-il aux goûts des végétariens?

Bref, le choix du repas était fait. Direction la casba de Ronald où je me prends un bon Best-of Wrap au poisson, des frites et du Coca avant de rentrer chez moi avec le plaisir de pouvoir déguster de la nourriture de qualité discutable mais que nous sommes presque tous ravi de consommer.

Après la première frite...La douche froide. Je leurs trouve un goût infecte que j'implique sans hésiter à l'huile de friture qui sans doute en avait vu passer plus d'une. C'est pas grave, je me force, et j'attaque le fameux Wrap et là, c'est la déception la plus totale! L'impression de manger un poisson avarié, une sauce en abondance non seulement écœurante mais qui en plus ne réussissait pas à camoufler le fumet insupportable d'un animal marin reconstitué pané qui m'est resté sur l'estomac.

C'est décidé, j'irai peut-être boire le café chez le grand clown rouge et jaune, mais c'est pas demain la veille que je retournerai manger à sa table même si visiblement il fait des efforts. Peut-être est-ce le premier essai d'un virage qui au final s’avèrera payant... 

Ouvrez l'œil!

Petits plats végétariens

9782501077231-2.jpg

Quand vient le choix de bouleverser son régime alimentaire pour satisfaire ses convictions, une foule de questions se bousculent dans votre caboche. Lorsque j'ai décidé de retirer la viande de mon alimentation, l'une des premières que je me suis posé fut la suivante:

Qu'est ce que je vais bien pouvoir manger???

Ni une, ni deux, bravant le froid et armé de mes gants et écharpe bien nouée, je me suis rendu chez mon libraire à la recherche du Graal du végétarien. Pour être honnête, je ne peux pas dire que les rayons sur le sujet soient bondés mais j'y ai pourtant trouvé mon bonheur.

"Petits plats végétariens" aux éditions Marabouts est LE must have pour tous les végétariens pressés. Comme l'indique la couverture, il se compose de 360 recettes qui se réalisent en 10, 20 ou 30 minutes, donc vous pouvez piochez à votre aise dedans en fonction de votre temps.

La mise en page est relativement claire, les pages de gauche étant composées de 3 recettes (10, 20, 30min ) et les pages de droite incluant une photo grand format du plat mis en avant. L'on pourrait regretter que toutes les recettes ne soient pas illustrées mais l'ouvrage s'en retrouverait extrêmement alourdi, alors qu'il est vendu en format compact. De plus le prix que je vous révèle en toute fin d'article s'en trouverait immanquablement affecté. 

Les recettes 10 minutes sont souvent archi-simplistes mais regorgent cependant d'idées, par contre afin de gagner de précieuses minutes elles privilégient l'utilisation de d'ingrédients préparés comme des poêlées de légumes surgelés pour wok ou encore, des raviolis frais. 

Les autres recettes, qui offrent un laps de temps plus étendu, demandent plus de préparation et sont très intéressantes.

Grâce à l'ouvrage on voyage de l'entrée au dessert dans le monde entier avec des recettes d'inspirations asiatiques, sud américaines ou encore nordiques.

Les quelques plats que j'ai eu le plaisir de tester pour le moment ont ravi mes papilles tout en respectant la promesse horaire.

Dernier point et non des moindres, ce livre de cuisine à ne pas rater ne coûte que 7,99 euros il n'y a donc aucune raison de s'en priver, même si vous êtes omnivores et que vous souhaitez apporter un peu d'originalité à vos menus.

Ouvrez l'œil!

Raclette pour TOUS!

raclette-grill-gr-1081.jpg

Nous approchons la fin de l'hiver, même si les violentes chutes de neige de ces derniers jours peuvent nous laisser douter, et l'un des plats typiques de cette période, l'un des plus réconfortant par grand froid, et des plus conviviaux pour une soirée entre amis est la raclette!

En tant que nouveau végétarien je me suis retrouvé, il y a quelques jours, confronté à une situation déstabilisante lorsque j'ai mis ce plat au menu pour la venue d'amis à un diner. Dur dur de sacrifier la bonne charcuterie abondante qui se marie si bien avec le reste des aliments de ce savoureux plat montagnard et pourtant...

Je ne voulais pas priver mes convives de leurs mets préférés, mes choix ne doivent pas interférer avec les leurs, j'avais donc devant mes yeux pendant tout le repas un étalage animal auquel je n'ai pas touché. Pour que mon repas pétille de saveurs nouvelles et variées, des assiettes de champignons, tomates, cornichons aigre-doux, oignons, se sont rajoutés au traditionnel choix de jambons, pommes de terre et fromages.

Non seulement je n'ai pas louché une seule fois sur les morceaux carnés, mais j'ai réellement découvert de nouvelles saveurs en composant des caquelons originaux et goûteux. Plus surprenant, mes amis omnivores se sont eux aussi éclatés de végétaux, ne délaissant pas la viande pour autant mais dégommant bien plus rapidement le niveaux des conteneurs de légumes que le contenu de l'assiette de charcuterie.

Conclusion: la raclette végétarienne c'est possible et c'est bon! L'un de mes plats préféré restera à mon menu. Vous aussi pour adapter certains plats qui semblent triste en mode végétarien...

Ouvrez l'œil!

Rien qu'une tranche...

Lorsque vous vivez une journée de travail mouvementée et que vous ne savez plus où donner de la tête, que votre estomac fait sa révolution à 13h parce que vous n'avez pas eu le temps d'avaler quoi que ce soit depuis le matin, et qu'enfin une pause-repas se profile à l'horizon, comme tout un chacun vous sautez sur la possibilité de vous rassasier.

Il y a quelques jours, je me retrouvais dans cette situation précise et je me sentais sur le point de défaillir si je ne mangeais pas rapidement, mon cerveau sous alimenté n'était vraisemblablement plus capable de réfléchir convenablement et j'ai commis ma première erreur dans mon parcours végétarien. Toutes dents dehors, langue pendante et salive aux commissures des lèvres j'ai saisi d'un geste rapide une barquette de pâté de foie et une baguette et j'ai entrepris de me faire un bon sandwich, sans penser, tel une machine. Je n'avais même pas pris le temps de m'asseoir que j'étais sur le point de mordre dans le pain que j'avais déjà porté à ma bouche quand soudain je me suis rendu compte de ce qu'il venait de se passer. Pris d'une soudaine horreur pour mon geste j'ai commis un geste encore plus stupide que je ne me pardonne toujours pas et je pourrais le passer sous silence mais j'assume complètement ma bêtise: j'ai jeté le dit sandwich à la poubelle pour en refaire un autre à base de fromage. Autrement dit j'ai non seulement gâché de la nourriture qui aurait pu être consommé par quelqu'un d'autre ou par moi-même ( la viande n'est pas du poison, j'avais fait le casse croute je pouvais donc le manger ) mais en plus c'était un manque de respect total pour l'animal qui était mort pour me donner la viande...pour rien.

pate-and-fried-egg-sandwich-014.jpg

On apprends toujours de ses erreurs et je sais maintenant que celle-ci, je ne la reproduirai pas. Si vous suivez vous aussi le dur chemin de l'apprentissage du végétarisme, afin de ne pas commettre la même erreur que moi,

Ouvrez l’œil!

Presque 1 mois

250939503-small.jpg

Depuis presque  un mois, mon régime alimentaire a radicalement évolué. En effet, j'ai pris la décision de ne plus manger de viande sans pour autant retirer de mon alimentation les produits d'origine animale tel le lait et les œufs. L'arrêt de la viande n'est pas pour moi un changement spectaculaire puisque je n'en était pas très friand mais je n'étais pas non plus un grand consommateur de végétaux. Depuis quelques semaines me voilà donc surtout confronté à un choix végétal varié et insoupçonné qui remplace et compense les protéines animales que j'ingurgitais sans grand plaisir depuis toujours. Vous vous direz sans doute ( ou pas ) pourquoi un tel changement? Je pense que plusieurs éléments y ont participé. Depuis toujours je suis persuadé que je suis capable de me passer de viande, la seule difficulté pour moi était de me passer de certains produits tels les hamburgers que j'adore, le foie gras,ou encore la charcuterie. Mais mon respect profond de la nature et les animaux ( humain compris ), les différents reportages sur l'agriculture moderne et les différentes vaches folles et grippes aviaires ont joués en faveur de mon choix, et surtout la lecture d'un livre en particulier a scellé ma décision. Pour tous ceux qui souhaitent ouvrir les yeux sur la condition animale et sur leur mode d'alimentation, je conseille fortement la lecture de l'excellent essai "NOSTEAK" du journaliste Aymeric Caron.

Pour ceux qui se poseraient également la question, j'ai pris la décision de ne plus cuisiner de produits vivants, autrement dit je ne cuisine ni viande ni poissons, cependant je reconnais me permettre les produits marins lors de repas de fête ou au restaurant afin de ne pas rendre trop compliqué mes commandes  car avouons le, les restaurateurs classiques français ne proposent pas de plats végétariens à leurs cartes. Je fais peut-être erreur mais il me semble moins critiquable de consommer de temps à autre des produits issu de pêche en milieu naturel que des animaux de batterie à qui on ôte tout le respect dû à un être vivant.

Pour le moment je ne ressens pas de difficulté majeure à suivre ce nouveau régime si ce n'est un transit quelque peu déréglé qui entraine, cela va de soi, une petite perte de poids. Mais je n'en suis qu'aux premières semaines et il semble que nombreux sont les végétariens qui craquent au bout de quelques mois... Nous verrons.

A l'heure actuelle je ne peux que me réjouir de ma décision lorsque je regarde les journaux télévisés et que je découvre jour après jour les scandales concernant la viande. Je me dis que pour le moment je suis tranquille, mais je n'oublie pas cependant une autre information qui pourrait me toucher directement, certains fruits venant d'Inde contaminés par des pesticides interdits en Europe... Les problèmes alimentaires ne sont pas nouveaux mais nous sommes peut-être dans une ère d'interrogation où nous allons découvrir que la mondialisation est notre pire ennemi.

Ouvrez l’œil.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site